Mon cheminement professionnel a connu trois phases déterminantes. Mon entrée fougueuse dans le monde du travail par la porte de l’organisation communautaire, mon aventure mémorable dans l’univers des services de garde à l’enfance au Québec et au Canada et ma destination actuelle : la traduction. Une destination que j’ai choisie par amour de la langue, de mon coin de pays et de mes proches. Je souhaitais vivement travailler dans ma région, un magnifique endroit loin des grands centres urbains et du tohubohu de la ville. L’avènement d’Internet et de ses nombreuses applications m’a permis de concrétiser ce souhait.

Au début des années 1990, j’ai donc suivi des cours en traduction à l’UQTR pour m’initier aux rouages de la profession, et l’expérience pratique s’est rapidement occupée du reste. En 2004, j’ai été admise à l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ).

J’exerce donc, à mon compte, la profession de traductrice depuis bientôt vingt ans. Étant pigiste, ma clientèle est très diversifiée. Il va sans dire qu’un sens aiguisé de l’organisation, la polyvalence, la rigueur et la gestion efficace des échéanciers font partie de mon quotidien.

Pour moi, la conciliation travail et vie personnelle est un mode de vie. Fidèle à ma volonté, je travaille chez moi à faire un travail passionnant, auprès des personnes qui me sont le plus chères. Et en prime, je peux cuisiner dans des moments de panne d’inspiration et même jardiner en cherchant le mot juste.


Propulsé par WordPress | Thème Adventure
Adaptation et infographie : Maki | Communications Graphiques

Les traductions Jocelyne Tougas